Dimanche 3 janvier 2021

Dimanche des saints Pères

saint hiérarque Pierre, métropolite de Kiev, de Moscou et de toute la Russie, thaumaturge (Mt 1 ; 1-25)

Au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit,

« Généalogie de Jésus-Christ, fils de David, fils d’Abraham » (Mt 1,1)

Dans cette généalogie, en dehors de la Vierge Marie, sont mentionnés quatre noms de femmes :

-Thamar et Rahab ont été deux femmes pécheresses.

-Ruth était une femme étrangère

-la femme d’Urie, Bethsabée, était la femme d’un étranger : elle est devenue l’épouse de David à la suite de graves péchés.

Nous venons de l’entendre :

« Le roi David engendra Salomon de la femme d’Urie ».

David est le deuxième roi dans l’histoire d’Israël.

David était un jeune berger. Par la suite, il est devenu un guerrier, mais aussi un musicien et un poète. Il a écrit, ainsi, de nombreux psaumes.

Un jour, David a eu une relation physique avec Bethsabée, la femme d’Urie, un officier dévoué. Bethsabée est tombée enceinte.

Le roi David a demandé qu’Urie soit en première ligne pendant la bataille, afin qu’il soit tué, et c’est ce qui est arrivé.

Au même moment, David a écouté un récit du prophète Nathan, dans lequel un pauvre a adopté une jeune brebis.

Chaque jour, ce pauvre nourrissait sa jeune brebis, qui a grandi ensemble avec lui. Elle mangeait de son morceau de pain, elle buvait de son verre, elle couchait sur sa poitrine, elle était pour lui comme sa propre fille.

Arrive alors un homme riche, il prend, sans permission, la seule brebis du pauvre, en vue de la consommer.

Le roi David a écouté cette histoire, et il s’est ensuite mis en colère contre ce riche qui, selon lui, méritait la mort.

Le prophète Nathan lui a dit qu’il s’était justement conduit comme cet homme riche, en envoyant Urie à la mort pour lui prendre sa femme.

Le prophète Nathan a vivement reproché à David son péché. Il lui a adressé ces mots : tu as méprisé Dieu, tu as commis quelque chose qui ne plaisait pas à Dieu.

David a reconnu son péché et a répondu à Nathan : oui, j’ai péché contre Dieu.

Le prophète Nathan a ajouté : oui, Dieu te pardonne, Dieu pardonne ta faute, tu ne mourras pas.

Voici le psaume de David, lorsque Nathan est venu vers lui, après qu’il ait eu une relation avec Bethsabée, la femme d’Urie – il s’agit du psaume 50 :

« Aie pitié de moi, ô Dieu, dans ta grande miséricorde et, dans la richesse de ta compassion, efface ma transgression.

Lave moi, toujours plus, de mon iniquité et, de mon péché purifie-moi.

Car mon iniquité je la connais, et mon péché est constamment devant moi.

Contre toi seul j’ai péché et j’ai fait le mal devant toi.

Car tu seras juste dans tes paroles et tu seras vainqueur lorsque tu jugeras ».

Amen.

higoumène Alexis


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *