Vie liturgique

La vie liturgique à l'église Saint-Serge est assurée par le clergé de la paroisse, en slavon, selon l'ordo de la tradition orthodoxe russe.

La paroisse utilise pour les célébrations liturgiques le calendrier julien (ancien style).

Les célébrations liturgiques ont lieu les dimanches et fêtes (le jour même et la veille).

En semaine le cycle quotidien est également assuré soir et matin.

Lectures

dimanche 28 octobre 2018

Homélie

« Comme un véritable imitateur de saint Serge, tu aimas la vertu depuis ta jeunesse, ô Philarète bienheureux en Dieu. » ainsi commence le kondakion de st.Philarète de Moscou dont nous faisons mémoire aujourd’hui. Tous les samedis d’ailleurs, il est nommé aux vigiles avec Innocent et Macaire, métropolites aussi de Moscou. Le parallèle, cette filiation spirituelle voulue par notre tradition liturgique, avec st.Serge de Radonège est importante pour nous ; rien n’est laissé au hasard par Dieu, notamment dans le contexte actuel. St.Philarète a vécu 85 ans, né en 1872, il a remis son âme à Dieu en 1867, c’est-à-dire qu’il a vécu au plus fort de l’affirmation de l’empire russe. Malgré cette longue période qui nous sépare de st.Philarète, sa vie, son action répondent, encore maintenant, à des questions contemporaines.
D’abord c’est l’exemple même du hiérarque lettré. Ayant montré des talents intellectuels dès sa jeunesse, il prit l’habit monastique, étudia à l’académie de théologie de St.Pétersbourg où il enseigna puis en devint recteur tout en étant supérieur d’un monastère à Novgorod. Il n’avait pas peur du travail.
Ensuite c’est l’exemple du bon pasteur qui veut nourrir son troupeau de la parole de Dieu, à tel point, que de son vivant, il est surnommé le « nouveau Chrysostome ». Non seulement il professe la théologie dans une institution ecclésiastique mais il parle de Dieu aux fidèles, à tout type de fidèle d’ailleurs, puisqu’il a échangé avec Pouchkine. Il est l’exemple du théologien qui met en pratique sa science à travers une prédication, à travers sa vie. Ces homélies sont rapidement publiées de son vivant. Son désir de transmettre la parole de Dieu le poussera à être l’initiateur de la traduction de la Bible en russe qui malgré l’opposition du tsar et de certains ecclésiastiques, verra le jour, comme son catéchisme encore populaire de nos jours. Aussi il sera fait évêque vicaire de St.Pétersbourg à 35 ans puis archevêque de Tver ensuite de Iaroslav pour finalement devenir métropolite de Moscou, où il s’éteindra après y avoir passé la majeure partie de son épiscopat.
« Ayant acquis la grâce de l’Esprit Saint, ô hiérarque Philarète, tu prêchas la vérité et la justice aux hommes grâce à ton esprit illuminé ; tu manifestas la paix et la miséricorde à ceux qui souffraient et tu gardas le troupeau de Russie, comme un maître de foi et un gardien vigilant, par le bâton de la droiture. », le tropaire de st.Pilarète nous résume sa vie sainte et ce qu’elle a apporté à son peuple, à son troupeau de Russie. Ce n’était pas un évêque d’apparat, vivant coupé du monde, des fidèles, baignant dans une atmosphère d’intrigues et ne comprenant plus les besoins du peuple. Il osa défendre ses positions théologiques et pastorales pour le bien-être spirituel de son troupeau et au final, il eut le dernier mot.
Chers frères et sœurs, que st.Philarète de Moscou nous serve d’exemple et nous guide dans ces moments difficiles pour notre archevêché et terminons par la fin du tropaire de st.Philarète: « Aussi, ayant de la liberté auprès du Christ Dieu, prie-Le d’accorder l’affermissement à l’Église et à nos âmes le salut. »

Diacre Nikola

Les cycles de la vie liturgique

Conférence du Père Alexis Kniazeff († 1991)

sur les cycles de la liturgie orthodoxe selon le rite byzantin

Conférence donnée le 18 décembre 1984 devant les jeunes de l'ACER, à la paroisse Saint-Serge. Durée 48 minutes